Hello!
"=jjj loo ko

    Les applications les plus exploitées par les escrocs: whatsapp et Telegram...

    Les attaques de phishing sont monnaies courantes sur ces réseaux. Pour finir avec vos données sensibles comme les informations bancaires, les détails de carte et les paramètres de connexion, les arnaqueurs envoient des communications de source frauduleuse à apparence fiable.

    

   Selon le rapport de transparence de Google,  il a été détecté 46 000 nouveaux sites Web de phishing chaque semaine en 2020. Cette augmentation s'explique par la dépendance à internet suite à la pandémie de CoronaVirus.

  Un autre rapport a informé que le travail à distance depuis le confinement et le vérouillage des économie permettait les Cyberattaques fulgurantes. Une évolution de 5000 à 200000 par semaine fin avril 2021 justifie les cyberactivités: le phishing, les logiciel malveillants et les ransomwares.
   
      Lire aussi:  Les ransomwares les outils des pirates informatiques.

  
    Les données fournies par Kapersky Internet Security pour les utilisateurs d'Android ont révélé que la plus grande part des liens malveillants détectés entre décembre 2020 et mai 2021 a été envoyée par Viber(4,7%), par Telegram(5,6%), par Whatsapp(89,6%). Hanghout avait un pourcentage négligeable: pour un taux de 480 détections enregistrées par jour .
   

   

    Kaspersky a détecté que la  plus grande partie de liens malveillant dans Whatsapp était en partie la faute de sa popularité: victime de son succès. Cette messagerie offre les moyens les plus simples de partager les messages avec un grand nombre de personne à la fois.

  Les technologies  anti-phishing permettent une vigilance dont l'effort n'est pas moindre pour les luttes contres ces activités frauduleuses.
   
     Lire aussi: Le phishing sur internet: 🎁☠️Cadeaux bancaires

Comment réduire le risque d'être victime d'escroqueries sur les applications de messagerie

 

  • Soyez vigilant et recherchez les fautes d'orthographe ou autres irrégularités dans les liens.
  • Un «schéma en chaîne» est une pratique courante, dans laquelle un escroc demande à un utilisateur de partager le lien malveillant avec ses contacts, ce qui semble alors légitime aux autres utilisateurs, car il provient d'une personne qu'ils connaissent. Soyez conscient et ne partagez aucun lien suspect avec vos contacts.
  • Les escrocs utilisent souvent WhatsApp et d'autres messageries pour communiquer avec les utilisateurs qui ont été trouvés sur une ressource légitime (par exemple, divers marchés et services de réservation d'hébergement) et les utilisent également comme méthode de communication dans des messages malveillants. Même si les messages et les sites Web semblent réels, les hyperliens auront très probablement une orthographe incorrecte ou ils peuvent vous rediriger vers un endroit différent.
  • Même si un message ou une lettre provenait de l'un de vos meilleurs amis, n'oubliez pas que leurs comptes pourraient également avoir été piratés. Restez prudent dans toutes les situations. Même si un message semble amical, méfiez-vous des liens et des pièces jointes.
  • Installez une solution de sécurité fiable et suivez ses recommandations. Les solutions de sécurité résoudront automatiquement la majorité des problèmes et vous alertent si nécessaire.



























COPYRIGHTS